Surface Privée: Créons la Chambre d’Entreprendre

05/10

Jean-Luc Chauvin

Jean-Luc Chauvin

Vous êtes en lice pour la présidence à la Chambre de Commerce et d’Industrie du 20 octobre au 2 novembre prochains. Quelles sont vos ambitions pour notre territoire et notre secteur d’activité?
Je pense qu’il faut dresser un diagnostic de la situation actuelle. Le contexte sociétal, environnemental et économique que nous subissons est catastrophique pour l’économie et pour notre territoire. L’emploi et le développement des entreprises sont au ralenti. Nous avons besoin d’une vision partagée, de redonner du sens à la CCI en remettant les entrepreneurs et les commerçants au coeur des enjeux. Cette institution est par essence dédiée aux entreprises. Elle doit être le fil rouge entre tous les acteurs économiques et les partenaires institutionnels, être une caisse de résonnance des besoins de nos entrepreneurs, rassembler. C’est cela l’enjeu. Faire d’Aix-Marseille Provence, un champion.

 
Vous êtes directeur de plusieurs agences OTIM immobilier, avez-vous une vision particulière pour les entreprises du secteur, pour l’immobilier, le foncier ?
On observe un déficit de politique foncière structurée et un manque de logements pour les salariés qui sont autant de freins au développement économique et à l’emploi. Ce que nous voulons porter à la Chambre c’est une vision. Une vision permettant aux élus consulaires de disposer d’une politique foncière structurée pour faire coïncider des zones de développement d’emploi, des zones de logement et des zones de consommation et réduire ainsi les besoins en mobilité. Mais il faut aussi favoriser la création d’un observatoire et une cartographie du logement et du foncier disponible à l’échelle métropolitaine pour mieux accompagner les entreprises et leurs salariés. Pour cela nous avons besoin de travailler avec les directions immobilières pour connaître leurs offres de mise en vente d’immeubles vacants, de foncier disponible… Affirmer notre expertise foncière également. Pour cela nous avons besoin de décloisonner les mondes, de fédérer tous les acteurs du monde économique pour travailler ensemble, imaginer une ambition collective pour notre territoire. C’est ce qui nous permettra de faire gagner des parts de marchés à nos entreprises, de les faire grandir.

 
Vous diriez qu’il faut une Chambre de Commerce et d’Industrie 2.0 pour porter l’ambition de notre métropole ?
La réussite viendra par la mise en commun de toutes les énergies et la mobilisation collective de tous les acteurs. Publics ou privés. Vous savez, je suis un chef d’entreprise parmi les 94 000 chefs d’entreprise de ce territoire, et comme beaucoup j’ai toujours été soucieux de préserver notre savoir-faire et un service de qualité en répondant aux besoins de notre clientèle par des compétences spécifiques à chacune de nos activités. Et c’est cela que nous voulons porter à la Chambre. Une CCI proche des besoins des entreprises, des commerces pour les accompagner dans leurs mutations, accélérer leur développement grâce à un esprit d’équipe et des projets partagés. Qu’il s’agisse d’aide à la création d’entreprises, de logement ou de foncier, l’efficacité naîtra d’actions collectives. Il nous faut construire une « Chambre d’Entreprendre », une Chambre des entreprises. Un innovateur et un fédérateur, architecte des grands projets de l’économie de demain. Nous pouvons faire de ce territoire le « New-York » de la Méditerranée. Pour que tout cela soit possible, il faut se mobiliser et aller voter du 20 octobre au 2 novembre 2016 pour porter la voix des « 13 engagés » à la présidence de la CCIMP.
Ensemble, nous ferons d’Aix-Marseille Provence, un champion.